Bandeau
TTA : : Le Tramway Touristique de l’Aisne d’Erezée - Manhay
Slogan du site

Le TTA, tramway touristique de l’Aisne exploite un tronçon d’une authentique ancienne ligne vicinale ardennaise (chemin de fer secondaire). Au départ de la gare dotée de toutes les commodités modernes et dans laquelle se trouvent une cafétéria & un musée, des véhicules d’autrefois dont certains sont centenaires vous emmèneront pour une balade dans la nature à travers des paysages vallonnés épargnés par le temps. Longeant l’Aisne sur une bonne partie de son trajet, le tramway vous fera découvrir une faune et une flore typiques des Ardennes. Longeant l’Aisne sur une bonne partie de son trajet, le tramway vous fera découvrir une faune et une flore typiques des Ardennes.

Le Tramway Touristique de l’Aisne
Article mis en ligne le 15 février 2015
dernière modification le 15 septembre 2015

par webmaster
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Le Tramway Touristique de l’Aisne

Le Tramway Touristique de l’Aisne (TTA) est un des plus anciens chemins de fer touristiques qui exploite depuis 1966 une section d’une ligne vicinale rurale désaffectée située en pleine nature dans la Province de Luxembourg, en Belgique, entre Érezée et Dochamps.

La naissance

L’association sans but lucratif (asbl) Tramway Touristique de l’Aisne (TTA) est fondée le 18 septembre 1964 par des membres de l’asbl Association pour le Musée du Tramway (Amutra) qui gère depuis 1961 dans l’ancienne gare vicinale de Schepdaal le musée des chemins de fer vicinaux, réseau secondaire belge principalement à voie métrique exploité la la Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux (SNCV). Le but recherché était de faire circuler du matériel ferré vicinal préservé à une époque où ne subsistaient déjà plus que quelques réseaux ou lignes de tramways électriques suburbains ou interlocaux de la SNCV. Lors de la recherche d’une section de ligne exploitable, par des bénévoles, à des fins muséologiques et touristiques, la rencontre avec le bourgmestre de Dochamps fut décisive. Ce dernier envisageait en effet pour sa part de conserver une section de la ligne vicinale Melreux - Manhay - Comblain-la-Tour dans le but de la mise en valeur touristique de la commune.

Les négociations avec la SNCV débouchent le 1er avril 1965 sur un contrat par lequel la société nationale cède le droit d’exploitation de la section de 11,2 km Pont d’Érezée - Lamorménil à l’asbl TTA, tous les frais de remise en état et d’entretien étant à charge de cette dernière.

L’historique

Lorsque l’asbl TTA reçoit en 1965 le droit d’exploiter la section de ligne entre Pont d’Erezée et Lamorménil, la ligne Melreux - Manhay était déjà désaffectée depuis fin 1959. Les principales installations vicinales étaient situées à Melreux et à Manhay tandis qu’à Pont d’Erezée le château d’eau et l’abri adossé avaient été démolis, aucune construction n’équipait la section à remettre en service. De plus, trois cent mètres de voie avaient déjà été démontés au-delà de Dochamps...

L’année 1965 voit le début de la remise en état de la ligne avec le débroussaillage des voies et le remplacement des plus mauvaises traverses. Deux wagons, une voiture et un autorail hors service (AR 133) arrivent sur la ligne et sont garés en plein air sur les voies d’évitement de Blier.

En 1966, l’autorail, entretemps réparé par l’atelier SNCV de Cureghem, permet d’accélérer la remise en état de la ligne. L’exploitation touristique débute le 25 juin sur les six kilomètres du tronçon Pont d’Erezée - Forge-à-la-Plez. La voie vers Dochamps peut être parcourue encore cette même année mais sans possibilité de manœuvre à son extrémité, les voies étant en outre démontées sur 300 mètres isolant la section Dochamps - Lamorménil.

En 1967, une remise à quatre voies en pierres du pays est construite à Blier et un modeste pavillon d’accueil en bois est érigé à Pont d’Erezée. Du matériel roulant supplémentaire est acquis, dont une locomotive à vapeur (La Scarpe) typique des chemins de fer départementaux français et une locomotive à vapeur vicinale de type 18 (HL 1076).

En 1968, la traction à vapeur est mise en service.

En 1970, une signalisation lumineuse de type vicinal est mise en service entre le terminus de Pont d’Erezée et le dépôt de Blier.

En 1971, une seconde locomotive vicinale de Type 18 (HL 1075) est acquise

En 1973, la locomotive à vapeur La Scarpe est mise en service.

En 1975, la traction électrique est mise en service au moyen d’une rame composée de deux anciennes motrices des tramways urbains verviétois encadrant un fourgon avec groupe électrogène. C’est la première, et éphémère, circulation d’un tramway électrique dans la Province du Luxembourg.

En 1976, une tempête détruit la signalisation lumineuse.

En 1978, le TTA acquiert et restaure la voiture royale des Ardennes (A 165).

En 1985, à l’occasion du centenaire de la SNCV, la deuxième locomotive à vapeur vicinale de type 18 (HL 1075) est mise en service.

En 1989, le vieillissement des chaudières entraîne la mise hors service des locomotives à vapeur.

En 1992, la section entre Forge-à-la-Plez et Dochamps est remise en état.

En 1994, les 300 mètres de voies manquantes entre Dochamps et la section vers Lamorménil sont reposés. La ligne est parcourable jusqu’au pont sur la Lue.

En 2005, une gare moderne est inaugurée à Pont d’Erezée. Elle comporte un accueil, un local pour le syndicat d’initiative local, une cafétéria et des sanitaires tandis qu’un vaste espace d’exposition occupe tout le premier étage.

En 2006, un évitement est construit à Dochamps et permet une exploitation avec du matériel remorqué entre Forge-à-la-Plez et Dochamps. La longueur de ligne parcourable est de 9,4 km et la remise en état du tronçon restant de 1,8 km permettrait d’atteindre l’extrémité de la ligne à Lamorménil.

En 2009, le tableau horaire ne prévoit que des circulations entre Pont d’Erezée et Forge-à-la-Plez comme en pratique l’année précédente.

Extension vers Lamorménil

La rénovation de la voie du tramway jusqu’à Lamorménil est en cours avec un budget total de 873 000 euros. Les travaux bénéficient du soutien financier de la région wallonne, de la province de Luxembourg et des communes d’Érezée et de Manhay. Les travaux seront réalisés par la société SOCOFER/SOTRALUX.

Les travaux comprendront la reconstruction d’un pont, avec pose d’un nouveau radier en béton, la réfection des voies existantes entre Forge-à-la-Plez et Dochamps (section actuellement fermée) et la reconstruction totale de la voie entre Dochamps et Lamorménil (section où aucun tramway n’a circulé depuis 1959).

Les travaux ont démarré en septembre 2013 par le débroussaillage de la plate-forme jusque Lamorménil.

Exploitation

La ligne est actuellement exploitée avec des passagers sur 6 km, entre Pont-d’Érezée et Forge-à-la-Plez. Des trains de service circulent jusqu’à Dochamps.


Calendrier

Évènements à venir

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

19-08 : Le tram circule
20-08 : Le tram circule
23-08 : Le tram circule
26-08 : Le tram circule
27-08 : Le tram circule


puce Plan du site puce Contact puce

RSS

2013-2017 © TTA : : Le Tramway Touristique de l’Aisne d’Erezée - Manhay - Tous droits réservés